egypte

Les plaies frappent l’Egypte

Les trois dernières plaies frappent l’Egypte. Portées par un vent d’orient, les sauterelles couvrent toute la surface du pays et dévorent tout ce que la grêle avait épargné. Pharaon s’obstinant à nouveau dans son refus après que cette plaie a été levée, une profonde obscurité, telle qu’ « un homme ne voyait pas son frère », règne pendant trois jours sur l’Egypte. Pharaon refuse encore de libérer le peuple. D.ieu annonce à Moïse la dernière plaie, celle des premiers-nés .

Les enfants d’Israël à qui Il a fait trouver faveur aux yeux des Egyptiens doivent demander à ces derniers des ustensiles d’or et d’argent. Puis Il donne un premier commandement, celui du compte des mois , fondé sur le cycle lunaire.

Les Israélites reçoivent aussi l’ordre d’offrir un sacrifice pascal , un agneau dont le sang doit être aspergé sur les poteaux et le linteau des portes de leurs maisons : « L’Eternel passera pour frapper l’Egypte, Il verra le sang sur le linteau et sur les deux poteaux, l’Eternel sautera (passa’h) par-dessus la porte et ne laissera pas le destructeur entrer dans vos maisons pour frapper ».

La viande devra être mangée cette nuit là, rôtie au feu avec des Matsot (des azymes) et des herbes amères.

Ce jour sera un jour de souvenir pour toutes les générations et, pendant sept jours, on consommera des Matstot. La mort des premiers-nés, au milieu de la nuit du 15 Nissan, brise la résistance du Pharaon qui chasse les enfants d’Israël d’Egypte. Et ce départ est si rapide que la pâte du pain n’a pas le temps de lever.

Pour toute provision, ils n’ont que ces Matsot . Cependant, ils partent chargés des ustensiles d’or et d’argent et des vêtements que leur donnent les Egyptiens.

D.ieu commande aux Israélites de consacrer les premiers-nés et de célébrer chaque année la Sortie d’Egypte en supprimant tout levain de leurs possessions pendant sept jours, en mangeant la Matsah et en faisant le récit de la libération. Ils se voient aussi commander de porter les téphilines sur le bras et la tête comme un signe « car avec une main forte, l’Eternel nous a sorti d’Egypte ».

Related Post
0 Comments